P.E.N Club Français
FRANCE INTERNATIONAL FRANCOPHONIE LIENS PRIX & CONCOURS PARTENARIATS LA LETTRE

IRAN : Nargus MOHAMMADI, journaliste en prison

mercredi 2 novembre 2016

IRAN : La journaliste Narges Mohammadi devra passer plus de 10 années supplémentaires en prison

En septembre 2016, une cour d’appel a confirmée la peine d’emprisonnement prononcée à l’endroit de la journaliste iranienne Narges Mohammadi par la Cour Révolutionnaire à Téhéran, en mai de cette année. Mohammadi avait été condamnée à cinq ans de prison pour « rassemblement et collusion avec l’intention de nuire à la sécurité nationale », un an de prison pour « diffusion de propagande contre le système », et dix ans pour avoir « fondé et dirigé une organisation illégale » pour son travail avec Legam, un organisme luttant contre la peine de mort. En vertu des dispositions du Code pénal iranien de 2013, une personne condamnée à plusieurs peines d’emprisonnement est tenue de les servir avec la plus sévère pénalité ; ce verdict la condamne ainsi à passer dix ans en prison. Mohammadi purge déjà une peine supplémentaire de six ans d’emprisonnement pour des « offenses » similaires. Le Centre québécois du P.E.N. International appelle à la libération immédiate et inconditionnelle de Narges Mohammadi, parce que son état de santé est précaire, mais également et surtout parce qu’elle est emprisonnée pour avoir exercé son droit à la Liberté d’Expression.

AGISSEZ ! Partagez sur Facebook, Twitter et les autres médias sociaux.

Envoyez des exhortations :

- Appelant les autorités iraniennes à annuler toutes les condamnations de la journaliste Narges Mohammadi et à la relâcher immédiatement et inconditionnellement puisqu’elle est emprisonnée pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression et à l’association ;

- Exprimant de l’inquiétude pour la santé et le bien-être de Narges Mohammadi et demandant qu’elle reçoive toute l’attention médicale nécessaire, et ce, de façon urgente ;

- Pressant les autorités d’autoriser Mohammadi à avoir un accès régulier à sa famille, incluant des appels téléphoniques réguliers à ses enfants qui vivent à l’extérieur du pays ;

- Pressant les autorités à s’assurer que le droit à la liberté d’expression en Iran soit intégralement respecté, tant au niveau législatif qu’au niveau pratique, en vertu de l’Article 19 du Pacte International relatif aux droits civils et politiques, duquel l’Iran est un État signataire.

Adresses :

Chef de la République Islamique

Ayatollah Sayed ‘Ali Khamenei

The Office of the Supreme Leader

Shoahada Street, Qom, Islamic Republic of Iran

Salutation : Votre Excellence

Courriel : info_leader@leader.ir

Twitter : @khamenei_ir

Head of the Judiciary Ayatollah Sadegh Larijani

c/o Public Relations Office Number 4, Deadend of 1 Azizi Above Pasteur Intersection Vali Asr Street Tehran, Islamic Republic of Iran

Salutation : Votre Excellence

Courriel : info@dadiran.ir ; info@dadgostary-tehran.ir ;info@bia-judiciary.ir

Et copies à :

Secrétaire Général, Haut Conseil pour les Droits de l’Homme

Mohammed Javad Larijani c/o Office of the Head of the Judiciary

Pasteur St, Vali Asr Ave

South of Serah-e Jomhouri, Tehran,

Islamic Republic of Iran

Courriel : larijani@ipm.ir(Subject line : FAO Mohammad Javad Larijani)

Tweet suggéré :

@khamenei_ir @HassanRouhani La défense des Droits de l’Homme n’est pas un crime- L’ Iran doit libérer Narges Mohammadi maintenant !

Il est recommandé d’envoyer une copie de vos exhortations aux représentants diplomatiques iraniens de votre pays. Les coordonnées des ambassades sont disponibles ici.

Félix Villeneuve

Responsable du Comité de Défense des Écrivains Persécutés (CODEP)

Centre québécois du P.E.N. International

Et

Teste

Gaston Bellemare C.M.,O.Q., D.h.c.

Président

Centre québécois du P.E.N. International

3492, rue Laval Montréal (Qc) H2X 3C8 Canada gbellema@cgocable.ca ou quebec.pen@gmail.com

Derniers articles de la rubrique :

La suite : 0 | 10