Kurdo Baksi

Lire l’article dans son intégralité ici (en anglais)

L’Association des Écrivains Suédois, le PEN Suédois et l’Union Suédoise des Journalistes ont pris note des déclarations écrites de l’ambassade de Chine en Suède à propos du journaliste et écrivain Kurdo Baksi. En Suède, la liberté d’expression est consacrée et les représentants de l’ambassade chinoise ont le droit d’exprimer librement leurs opinions. Nous avons le droit d’exprimer les nôtres. La liberté d’expression est une condition sine qua non de la démocratie.

Sur le site de l’ambassade, il est possible de lire, entre autres, au sujet de Kurdo Baksi : “(il) n’est absolument pas digne de discuter des questions relatives à la démocratie et à l’État de droit”. Lorsque l’ambassade chinoise déclare qu’un journaliste suédois reconnu n’est pas digne de discuter de démocratie, nous ne pouvons demeurer des témoins passifs.

Le cas du citoyen suédois Gui Monhai, actuellement détenu, démontre clairement que c’est précisément de discussions relatives à la démocratie et à l’État de droit que la Chine a besoin. Priver une personne de sa liberté en l’absence de tout procès est contraire aux droits fondamentaux. La libération de Gui Minhai est une priorité majeure pour toutes nos organisations et nous allons continuer à travailler à son rapatriement.

La question des Uyghurs est aussi en discussion. La Suède et d’autres pays ont fermement critiqué la Chine pour la manière dont elle traite ceux-ci. Les Uyghurs arrivant en Suède se voient accorder l’asile en raison de la situation critique qui est la leur en Chine.

L’ambassade écrit également espérer que les médias suédois “appropriés” ne fourniront pas de tribune à Kurdo Baksi. En Suède, les médias sont libres. Ni l’ambassade chinoise, ni nous-mêmes en tant que représentants d’organisations pour la défense de la presse en Suède ne sont en mesure de décider ce qui doit ou non être publié dans notre pays. C’est la définition de ce que nous entendons par média libre et “approprié”.

Grethe Rottböll, L’Union des Écrivains suédois (The Swedish Writers’ Union)

Jesper Bengtsson, PEN Suédois (PEN Sweden)

Ulrika Hyllert, Union Suédoise des Journalistes (Swedish Union of Journalists)