Un événement à Londres pour s’attaquer à l’effondrement de la liberté d’expression en Turquie

18:00-19:30, 30 novembre 2019

Free Word Centre, 60 Farringdon Road, London, EC1R 3GA

£5

La liberté d’expression en Turquie se détériore rapidement. Les médias indépendants ont été pratiquement anéantis et au moins 117 journalistes sont derrière les barreaux, faisant de la Turquie le pays qui emprisonne le plus de journalistes dans le monde.

Rejoignez-nous le 30 Novembre pour entendre les récits d’écrivains, d’artistes et de militants de Turquie qui poursuivent leur travail malgré une pression croissante pour qu’ils s’autocensurent. L’écrivain primé Burhan Sönmez, le journaliste d’investigation Nurcan Baysal et l’avocat Gökhan Ahi partageront leurs expériences sur le fait d’avoir été harcelé et emprisonné pour leur travail, et évoqueront à quel point des personnes en Turquie demeure déterminées à s’exprimer au nez et à la barbe de la censure. L’événement sera animé par Maureen Freely, auteure, journaliste, traductrice et Présidente du PEN Anglais.

Contexte : La liberté d’expression est l’objet d’attaques en Turquie

En à peine trois années, le paysage éditorial turc a presque été décimé. Plus de 300,000 livres ont été retirés des écoles et bibliothèques turques avant d’être détruits. Plusieurs romanciers ont fait l’objet d’enquêtes pour avoir abordé des sujets difficiles, tandis que certains écrivains ont été poursuivis pour avoir “insulté l’identité turque”. L’artiste et journaliste Zehra Doğan a passé plus de 500 jours en prison pour une peinture.

L’accès à des milliers de sites et de plateformes a été limité après que le gouvernement ait promulgué un décret pour autoriser la suppression et le blocage de sites internets sans contrôle judiciaire, ce qui constitue une grave violation des standards internationaux ; Wikipédia est inaccessible depuis Avril 2017. Pendant ce temps, l’effondrement de la liberté d’expression se poursuit, des milliers d’individus ayant été poursuivis pour leurs publications sur des réseaux sociaux à la suite de l’offensive récente de la Turquie en syrie.

Présenté par ARTICLE 19, le PEN Anglais et le PEN International

La totalité des recettes résultant de l’événement sera destinée à soutenir le travail du PEN International tendant à la défense de la liberté d’expression.

Pour réserver des billets, merci de cliquer ici.