Carole Cadwalladr et Arron Banks | Credit : Press Gazette


Lire l’article en intégralité ici

Nous, organisations soussignées, nous félicitons du jugement rendu dans l’affaire Arron Banks vs Carole Cadwalladr. Le jugement a clarifié le contexte des commentaires constituant le fondement de cette action en justice et fait observer que certains aspects de l’argumentation du plaignant étaient “tirés par le cheveux et retirés du contexte dans lequel ces mots spécifiques avaient été utilisés”.

Cette affaire constitue pour nous un exemple de poursuite vexatoire (Poursuites stratégiques contre la mobilisation publique, dites également poursuites-bâillons – Strategic Litigation Against Public Participation ou “SLAPP”), dès lors qu’elle est vexatoire par nature et a pour objectif de réduire au silence le journalisme d’investigation courageux de Carole Cadwalladr. Nous appelons Arron Banks à abandonner cette action en justice abusive et à cesser de tenter d’étouffer la communication d’informations d’intérêt public

Nous prenons acte avec inquiétude de la méthode abusive qu’Arron Banks a adoptée en ciblant individuellement Carole Cadwalladr sur le fondement de commentaires qu’elle a effectués oralement – notamment une phrase isolée dans une conversation sur TED – et sur Twitter, plutôt que des reportages similaires qui avaient été publiés dans The Guardian.

Carole Cadwalladr est lauréate du prix pour la liberté de la presse de Reporters Sans Frontières – et d’une série de prix de journalisme prestigieux – pour avoir courageusement rendu compte de la subversion des processus démocratiques aux États-Unis et au Royaume-Uni. Ainsi, elle a examiné le financement de la campagne Leave.EU d’Arron Banks et a questionné les liens de celui-ci avec la Russie à la suite de la divulgation de documents révélant que le gouvernement russe avait proposé à Arron Banks des transactions commerciales en rapport avec de l’or et des diamants – questions sérieuses qui sont clairement d’un intérêt public majeur.

Nous sommes inquiets de l’utilisation croissante des poursuites-bâillons pour tenter de réduire au silence les reportages d’intérêt général – une tendance qui constitue une menace grandissante de dimension internationale pour la liberté d’expression. Nous réitérons notre appel fait au gouvernement du Royaume-Uni pour qu’il aborde cela sous un angle prioritaire, notamment en envisageant l’opportunité d’une législation anti-SLAPP.

Nous encourageons également le soutien au crowdfunder de Carole Cadwalladr (Collecte de fonds collective) afin de bâtir une équipe capable de mener des reportages d’investigations plus approfondis concernant les données, la désinformation et la démocratie, et de montrer que de telles tactiques ne réussiront pas à museler les reportages critiques.

Signé :

Reporters Sans Frontières (RSF)

ARTICLE 19

European Centre for Press and Media Freedom (ECPMF)

Greenpeace UK

Index on Censorship

PEN International

Scottish PEN