Solidarité avec les Afghans épris de liberté

    Après la prise de Kaboul, les Talibans ont conquis la totalité de l’Afghanistan et une terrible dictature islamiste s’installe. Personne ne devrait se faire d’illusions : ils ont eux-mêmes déclaré : « Nous sommes les mêmes qu’avant avec la même idéologie …. » D’ores et déjà la terreur s’est emparée d’une majorité de la population. Bien évidemment, ... Lire la suite

    Biélorussie : Lettre adressée à Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

    Monsieur le Ministre, 

    Vous connaissez comme nous la situation biélorusse. Elle est de jour en jour plus inquiétante. Après avoir volé l’élection présidentielle, le président Loukachenko a fait arrêter, torturer et juger des centaines d’opposants, des citoyens décidés à empêcher leur pays de plonger dans une dictature obscurantiste. Les journalistes sont muselés, chassés de leur entreprise ... Lire la suite

    Lettre adressée à l’ambassadeur du Maroc en France

    Excellence,

    Le 19 juillet 2021, Omar Radi a été condamné en première instance par la chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca, lors d’une audience publique, à six ans de prison ferme pour les chefs de « viol et atteinte à la pudeur d’une femme avec violence », et pour « atteinte à la sécurité intérieure et extérieure ... Lire la suite

    Le Maroc…encore !

    Le comité France de soutien à Monjib, Radi, Raissouni, s’élève contre la peine qui a été infligée à Omar Radi et Imad Stitou par la Cour d’appel de Casablanca ce 19 juillet 2021 :

    1 an de prison dont six mois avec sursis pour le journaliste Imad Stitou qui était témoin dans l’affaire qui oppose Hafsa Boutahar ... Lire la suite

    En Biélorussie

    Le 14 juillet, alors qu’en France nous célébrions la liberté, le Pen club biélorusse, en même temps que l’Union des écrivains biélorusses et l’Association des journalistes biélorusses, subissait une nouvelle agression du sinistre pouvoir de Loukachenko : locaux perquisitionnés, responsables menacés, saisies de documents et autres manifestations d’intimidation.

    Ces faits, hélas, ne sont que la poursuite ... Lire la suite

    Alerte Maroc

    Le Comité de soutien aux auteurs en danger du PEN Club français suit de près ce qui se passe au Maroc à l’encontre des droits humains et relaie ce nouveau message d’alerte lancé par les intellectuels marocains dont la situation est extrêmement préoccupante. Outre la pression d’opinion, la diplomatie doit aussi devenir instrument de pression, ... Lire la suite

    Une vague de répression contre la presse au Nicaragua

    Le PEN Club français estime urgent de diffuser les dernières informations qui lui parviennent de « Eye On Nicaragua », Observatoire international créé par les PEN International, Américain, Argentin et le PEN San Miguel de Allende, qui réunit les documents et faits de censure qu’exerce le gouvernement du Nicaragua. La liberté d’expression y est une fois de ... Lire la suite

    La répression des bahá’ís en Iran s’accentue : même les morts ne peuvent reposer en paix

    Courant avril 2021, les bahá’ís de Téhéran se sont vu imposer deux choix impossibles pour leurs inhumations. Le premier, d’enterrer leurs morts au-dessus d’une fosse commune où reposeraient des centaines, voire des milliers de dépouilles enfouies à la va-vite après les exécutions sommaires des débuts de la révolution iranienne. Cette fosse hautement symbolique, située à ... Lire la suite

    Alerte sur la situation en Biélorussie

    Communiqué de presse  26 mai 2021
    Détournement d’avion : le Pen club français dénonce une nouvelle entorse à la liberté d’expression du gouvernement Bélarus.

    Le Pen club français  se joint  au  Pen  international et au Pen Belarus pour dénoncer avec la plus extrême vigueur l’acte de piraterie  aérienne  du  gouvernement Bélarus qui a conduit dimanche à ... Lire la suite

    Notre soutien au Pen iranien

    Le PEN Club français en solidarité avec le Centre en exil du PEN Club iranien

    Le PEN Club iranien en exil lance une alerte sur la situation des auteurs iraniens et les graves atteintes aux droits humains, qui appelle une mobilisation urgente et soutenue de la part de l’ensemble des PEN Clubs. Dans la vague de ... Lire la suite

    Colombie

    Le Pen Club français s’élève avec vigueur contre la violente répression qui frappe la population colombienne.

    En l’espace de dix jours, on compte déjà 46 morts, 1500 personnes emprisonnées, un millier de disparus… (Force est de constater que les médias français rendent pour l’instant peu compte de cette situation).

    Ces violences sont la réponse donnée par le ... Lire la suite

    Ahmet Altan libéré

    ActuaLitté annonce ce 15 avril que l’écrivain et journaliste turc, Ahmet Altan, a finalement obtenu gain de cause par décision du haut tribunal turc et a été libéré.

    Son emprisonnement avait été pointé du doigt par la Cour européenne des Droits de l’Homme.

    C’est dire si le Pen Club qui l’avait nommé Citoyen d’honneur (comme Aslı Erdoğan), ... Lire la suite

    Autre pays, autres mœurs mais toujours chasse aux sorcières et censure…

    Le Pen Club français soutient Nadia Geerts, enseignante, essayiste et chroniqueuse à l’hebdomadaire français Marianne, récipiendaire du Prix international de la laïcité 2019.

    Nadia Geerts, professeur de philosophie et essayiste, auteur de plusieurs ouvrages : « Fichu voile en 2010, « Dis, c’est quoi le féminisme » en 2017, « Tolérance ? Diversité ? Laïcité ! » En 2019 et surtout le très bel ... Lire la suite

    Communiqué du PEN Club sur l’assassinat de Samuel Paty

    Samuel Paty, professeur d’Histoire-Géographie a été assassiné puis décapité pour avoir enseigné la liberté d’expression comme le programme de 4ème le demande. Il avait fait réfléchir ses élèves du collège du Bois-d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine, sur la notion de blasphème à partir de caricatures de Charlie Hebdo.

    Il est le second enseignant assassiné par un meurtrier islamiste, après ... Lire la suite

    Notre dernier communiqué : Solidarité avec les Afghans épris de liberté


    23 août 2021

    Après la prise de Kaboul, les Talibans ont conquis la totalité de l'Afghanistan et une terrible dictature islamiste s'installe. Personne ne devrait se faire d'illusions : ils ont eux-mêmes déclaré : « Nous sommes les mêmes qu'avant avec la même idéologie .... » D'ores et déjà la terreur s'est emparée d'une majorité de la population. Bien évidemment, la situation des femmes est au premier rang de nos préoccupations ; certaines tentent publiquement de manifester pour le maintien de leurs libertés essentielles. Malgré des déclarations qui se veulent rassurantes, le nouveau pouvoir risque de les contraindre à vivre sous burqa, symbole de la domination masculine et signe de leur statut infériorisé. Les talibans vont-ils – comme ils l'affirment – laisser ouvertes les écoles de filles et permettre aux femmes de continuer à exercer toutes les professions ? Lorsqu'ils dominaient l'Afghanistan, à la fin des années 90, ils avaient fait de telles promesses démenties ensuite par la réalité. Une chape de plomb religieuse s'abat sur le pays et toute opposition est déclarée impie, menacée de mort et condamnée à la clandestinité.

    Dans ce contexte, marqué par la déroute des forces occidentales qui maintenaient à bout de bras un gouvernement faible et corrompu, les principaux responsables des pays occidentaux se sont d'abord préoccupés de penser à multiplier les barrières à l'immigration... De nombreux Afghans, qui ne voient pas d'autre issue de survie, se pressent vers un exil trop souvent sans perspective. Les obstacles à l'obtention de visas français opposés à ces émigrants nous scandalisent : Si Emmanuel Macron a promis de rapatrier au mieux nos concitoyens et les Afghans qui ont vécu et travaillé à leurs côtés, il s'est d'abord inquiété de la force de la vague migratoire à venir. Depuis l'arrivée au pouvoir des forces talibanes en Afghanistan, la France comme de nombreux États redoute une accentuation des activités terroristes à l’échelle régionale et mondiale, en raison notamment des liens qui unissent les Talibans à l’organisation Al Qaïda. Sans compter sur la prégnance du fantasme de l'invasion de migrants qu'aucune réalité ne confirme.

    Le Pen club français veut attirer l'attention sur le sort de la liberté d'expression et de création en Afghanistan. Des dizaines d'intellectuels et d'artistes fuient un pays où les créateurs sont pourchassés, arrêtés et risquent la torture et la mort. La France doit assumer sa belle vocation de pays des droits de l'homme et créer le plus rapidement possible les conditions d'un accueil digne de ceux qui fuient persécutions et harcèlements islamistes. Très concrètement, nous souhaitons que l'administration française applique rigoureusement la convention de Genève sur l'asile et nous proposons que soient recensés les foyers qui accepteraient d'accueillir dignement ces Afghans victimes de l'obscurantisme ; ils doivent avoir droit de cité en France.

    Antoine Spire et le comité du Pen club français

    Article publié dans ActuaLitté :

    https://actualitte.com/article/102025/tribunes/en-afghanistan-les-createurs-sont-pourchasses-risquent-la-torture-et-la-mort


    • Biélorussie : Lettre adressée à Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

      Monsieur le Ministre, 

      Vous connaissez comme nous la situation biélorusse. Elle est de jour en jour plus inquiétante. Après avoir volé l’élection présidentielle, le président Loukachenko a fait arrêter, torturer et juger des centaines d’opposants, des citoyens décidés à empêcher leur pays de plonger dans une dictature obscurantiste. Les journalistes sont muselés, chassés de leur entreprise ... Lire la suite

    • Lettre adressée à l’ambassadeur du Maroc en France

      Excellence,

      Le 19 juillet 2021, Omar Radi a été condamné en première instance par la chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca, lors d’une audience publique, à six ans de prison ferme pour les chefs de « viol et atteinte à la pudeur d’une femme avec violence », et pour « atteinte à la sécurité intérieure et extérieure ... Lire la suite

    • Le Maroc…encore !

      Le comité France de soutien à Monjib, Radi, Raissouni, s’élève contre la peine qui a été infligée à Omar Radi et Imad Stitou par la Cour d’appel de Casablanca ce 19 juillet 2021 :

      1 an de prison dont six mois avec sursis pour le journaliste Imad Stitou qui était témoin dans l’affaire qui oppose Hafsa Boutahar ... Lire la suite

    • En Biélorussie

      Le 14 juillet, alors qu’en France nous célébrions la liberté, le Pen club biélorusse, en même temps que l’Union des écrivains biélorusses et l’Association des journalistes biélorusses, subissait une nouvelle agression du sinistre pouvoir de Loukachenko : locaux perquisitionnés, responsables menacés, saisies de documents et autres manifestations d’intimidation.

      Ces faits, hélas, ne sont que la poursuite ... Lire la suite

    • Alerte Maroc

      Le Comité de soutien aux auteurs en danger du PEN Club français suit de près ce qui se passe au Maroc à l’encontre des droits humains et relaie ce nouveau message d’alerte lancé par les intellectuels marocains dont la situation est extrêmement préoccupante. Outre la pression d’opinion, la diplomatie doit aussi devenir instrument de pression, ... Lire la suite

    Retrouvez nos communiqués par thèmes :